17 janvier 2018 Suzanne Sirois

Portrait de famille – Suzanne Délisle

En 2018 chez Yoga Rondeurs, nous avons envie de vous présenter des personnes qui font partie de notre grande famille. Étudiants et professeurs se présenteront suite à un questionnaire que nous leur avons demandé de remplir.

 


Ce mois-ci nous vous présentons Suzanne Delisle, une yogini motivée et motivante!

 

  • Pourquoi avoir choisi le yoga ?

En début d’année 2015, j’ai cessé toute activité physique à cause d’une blessure lors d’une sortie de ski de fond.  Je faisais du jogging, du vélo, de la natation l’été et de la raquette et ski de fond l’hiver.  J’ai pris du poids et je me retrouvais toujours dans une roue infinie de « je dois bouger pour me remettre en forme et je n’ai pas envie de tout recommencer à zéro ».  J’étais démotivée par des objectifs que je me fixais trop élevés.  Vers le milieu de l’année 2016, j’ai fait une dépression majeure avec anxiété généralisée et j’ai été en arrêt de travail pendant six mois, où on m’a recommandé de faire des exercices de respiration et de méditation.  Difficile pour moi qui a besoin de performer autant dans la vie que dans l’activité physique pour me sentir bonne, en forme et en santé.  Dans ma recherche d’activités, j’ai pensé que le yoga serait bon pour moi, car il combine action et détente.

 

  • Quelle est votre posture de yoga préférée et pourquoi?

Une posture que j’adore est « Adho Mukha Svanasana », le chien tête en bas.  Quand j’ai commencé à faire du yoga en suivant des vidéos sur le web (avant d’avoir trouvé Yoga Rondeurs), cette posture m’était tellement pénible que je doutais de pouvoir réussir à la faire un jour dans la relaxation sans douleur.  Maintenant, lorsque je fais cette posture je ressens du bien-être.  J’ai lu que les bienfaits de cette posture sont, entre autres, de calmer le mental, aider à réduire le stress ainsi que la dépression légère et elle est énergisante pour le corps.  Je suppose que c’est la raison pourquoi je l’aime tant.

 

  • Quelle est votre posture qui vous donne le plus du fil à retordre, avec lequel vous avez plus de difficulté? Pourquoi?

« Trikonasana », la posture du triangle.  En fait, toutes les postures où les muscles des épaules sont sollicités.  Ces muscles ont beaucoup travaillé en force et très peu en étirement.

 

  • Quelle routine avez-vous dans votre pratique de yoga? Avez-vous une pratique journalière ou vous en faites de façon hebdomadaire?

Tous les jours je fais de la cohérence cardiaque au moins une fois, presque tous les jours une séance de yoga nidra, parfois je fais mes propres séances de yoga nidra dans ma tête, j’ai besoin de changement :-).  J’aimerais faire des postures de yoga tous les jours et je veux incorporer du temps dans mon agenda pour pratiquer les postures au moins trois fois par semaine.

Mais généralement, chaque semaine nous faisons au moins deux séances de postures de yoga.  Ma conjointe m’a fait remarquer que je pouvais aussi faire quelques petites séances de yoga et pas nécessairement pendant un minimum d’une heure et que ce serait très satisfaisant.  L’intense que je suis a essayé ce matin et effectivement, c’est génial.

 

  • Avez-vous un mantra préféré? (ça peut être une phrase qui fait beaucoup de sens pour vous) :

Non, j’aime tout écouter en musique, cela m’apaise.  Je commence seulement à faire des lectures à ce propos.

 

  • Quel est le livre qui vous inspire en ce moment (pas obligé que ce soit en lien avec le yoga) :

J’en ai plusieurs.  Des livres de psychologie, de développement, mais ces temps-ci ce sont, Yoga-Sutra de Patanjali, Yoga encyclopédie André Van Lysebeth, l’anatomie du yoga, les mantras.

  • Autre chose que vous aimeriez nous partager?

Le yoga, avec Suzanne Sirois et la belle gang de Longueuil, m’apporte le bonheur de bouger et de relaxer dans le plaisir, la non-performance, le respect de mon corps, le respect de mes limites et surtout dans l’acceptation de qui je suis.  Il m’a donné l’ouverture vers le bonheur et la joie de vivre qui me permettent de recommencer des activités physiques comme le ski de fond et de bouger pour le plaisir, pour mon plaisir et mon bonheur sans soucis de performance.  Je respire enfin dans la joie de bouger, de méditer, d’ouvrir mon cœur à la vie et parfois ressentir une parfaite connexion entre mon corps et mon esprit ce qui me donne comme une certaine euphorie.  La vie est belle et je veux pouvoir en profiter longtemps et en pleine santé.

Namasté.