Viparita Karani – Posture de l’éternelle jeunesse


Je vous propose rien de moins que la posture de l’éternelle jeunesse comme posture du mois en août au SALON YOGA ETC. avec Viparita Karani!

L’éternelle jeunesse…, ça fait rêver! 😊

Enfin, c’est ce que l’on découvre en étudiant la Gheranda Samhita (un des trois grands textes soutenant le Hatha Yoga), qui la décrit plus comme une mudra secrète pour vaincre la décrépitude et la mort, lorsque nous la pratiquons assidument.

Que signifie « Viparita Karani » ?

« Viparita » signifie « inversé » en sanskrit, et « karani » se traduit par « en action ».

Avec la force gravitationnelle inhabituelle qu’elles créent, les postures d’inversion favorisent la circulation de différents fluides (sang, lymphe, hormones, …) vers le haut du corps et la tête.  Ce faisant, on assiste à un rééquilibrage favorable à bien des égards.

On peut pratiquer cette posture au mur ou en supportant le bassin avec nos mains, avec un coussin ou un bloc.  Toutes ces options nous permettent de l’exécuter avec aisance plus longtemps que les postures ordinaires, à savoir : un minimum de 3-4 minutes (jusqu’à 20 minutes même).

J’adore la pratiquer en faisant un exercice de prânâyama ou en écoutant des mantras.

En comparaison avec les exercices de type cardio qui provoquent des trépidations pour le système cardiaque, cette posture inversée stimule le système cardio-vasculaire tout en douceur, en amenant une quantité importante de sang aux muscles du cœur sans l’irriter, ni le faire battre rapidement.

Profondément apaisante pour le système nerveux

On la pratique souvent à la fin d’une pratique intense de yoga : pour calmer le mental, soulager la fatigue musculaire, rétablir une respiration sereine et sortir de la séance fraîche et relaxée.

« Ralentir dans Viparita Karani n’est pas synonyme de paresse.

Il s’agit plutôt de permettre à notre système nerveux de se reposer. »

On prétend que l’orientation inversée, combinée à la flexion du cou, court-circuite le système nerveux sympathique (lutte ou fuite) et nous permet de privilégier le système parasympathique (repos et digestion).

D’autres bienfaits en vrac :

  • Soulage les pieds et les jambes fatigués et enflés

  • Favorise le sommeil et augmente l’énergie en même temps

  • Soulage les maux de tête légers

  • Soulage les maux de dos en relâchant la pression et la tension dans la région lombaire 

  • Allonge et améliore la fonction musculaire des fessiers et des ischio-jambiers afin d’éviter notamment les névralgies sciatiques

  • Améliore le flux sanguin vers les organes digestifs, favorisant l’assimilation, la digestion et l’élimination

Pas convaincue encore ?

Au plan énergétique, Viparita Karani est une posture qui ouvre le cœur ce qui est idéal durant la saison estivale (pitta).

Les personnes qui ont beaucoup de l’élément feu dans leur constitution (pitta) fonctionnent sur le paradigme qu’il faut travailler fort pour obtenir le fruit de nos actions.

Ce qui est bien vrai…, en grande partie.

Or, en pratiquant Viparita Karini, il est très intéressant de considérer l’aspect inverse.

Lorsque nous sommes allongées, les jambes reposant contre un mur, nous ne sommes plus dans l’activité, mais dans la réceptivité.

Et, cela est fondamental aussi dans notre fonctionnement…

On recharge les batteries, quoi!!! 😊

 

Voilà une autre posture chouchou dans notre arsenal anti-stress.


Membres de l’ESPACE YOGA RONDEURS ?

Vous pouvez la pratiquez dans les séances suivantes sur la plateforme :

  • Créer de l’espace et de la légèreté

  • Santé des hanches et des jambes

 


Précautions à prendre :

  • Essayez d’éviter de faire la posture, si vous avez vos règles.
  • Évitez la aussi si vous avez des problèmes optiques graves, tels qu’un glaucome.

 

PRÂNÂYÂMA ET HYDROLAT DE BLEUET – pour la santé des yeux


SANTÉ DES YEUX DURANT L’ÉTÉ – Un deux pour un pour la saison Pitta.


Femmes passablement occupées, nous aimons combiner des pratiques qui permettront d’accéder à différents bienfaits en même temps, n’est-ce pas? 😊

Voici donc un rituel d’une durée de 5 minutes combinant un exercice de respiration (prânâyâma) et un soin pour les yeux avec l’hydrolat de bleuet.

Vous connaissez ?

On ne parle pas ici de nos bons bleuets du Lac que l’on préfère manger…

Il s’agit plutôt de la jolie fleur bleue que l’on appelle aussi Centaurea cyanus, une plante originaire du Proche-Orient, qui s’est largement répandue à travers le monde.

Reconnue depuis le XIIe siècle pour ses vertus médicinales, on prétend que cette eau florale, distillée à la vapeur d’eau, est un soin douceur par excellence pour soulager les yeux fatigués ou irrités, et ce sans parler de son parfum délicat des plus agréables.

En effet, la principale propriété du bleuet, permet d’apaiser les yeux fatigués et irrités par la pollution, les allergies ou simplement la fatigue. L’hydrolat de bleuet est conseillé en cas de fatigue consécutive à un travail prolongé sur écran. Son action anti-inflammatoire calme les inflammations de la peau et décongestionne les yeux et les paupières gonflées.

Intéressant pour la saison PITTA, non ?

On se souviendra des conseils ayurvédiques durant l’été : s’apaiser, se contenter, se purifier et se rafraîchir.  Or, c’est en plein ça que ce rituel propose.  De plus, ce rituel se fait dans notre lit au réveil, au coucher ou les deux…

Il s’agira de faire un exercice de respiration de 5 minutes tout en appliquant des compresses imbibées d’hydrolat de bleuet sur nos paupières durant les 5 minutes de notre exercice de respiration.

Propositions pour le matin :

  • La cohérence cardiaque – On inspire sur 5 secondes et on expire sur 5 secondes. Vous pourriez utiliser la vidéo sur Espace Yoga Rondeurs pour vous guider ou simplement programmer le minuteur sur votre téléphone. Calme assuré pour débuter la journée! On peut même ajouter un mantra ou une mudra à tout ça!  Un 4 dans 1 pourquoi pas ?

Propositions pour le soir :

  • La respiration de l’abeille (Bhramari) – On inspire librement et on expire en faisant le son de l’abeille qui ressemble au son OM, le plus longtemps possible (Voir le billet suivant pour plus d’explications). On peut aussi décider de boucher les oreilles pour s’intérioriser davantage durant la pratique.  Je vous assure que les bras de Morphée seront des plus invitants après cette pratique!


PS : Vous pouvez vous procurer l’hydrolat de bleuet en boutique ou en ligne chez LES MAUVAISES HERBES.

Note importante : L’eau florale de Bleuet est particulièrement sensible à la prolifération bactérienne. Il est fortement recommandé de la conserver au réfrigérateur.  Il est aussi préférable de l’utiliser dans les 4 mois suivant l’ouverture du produit.


NAMASTÉ !

Suzanne

Fondatrice de Yoga Rondeurs


SAISON DE FEU

SAISON DE FEU – Sentez-vous toute cette chaleur autour et à l’intérieur de vous?

C’est l’été! En ayurvéda, c’est l’énergie Pitta!

Saison chaude, saison de feu!

Si cette saison nous offre de grandes opportunités de plein air et de longues soirées agréables dehors, elle peut entraîner en nous des bouleversements tant émotifs que physiques qui ne sont pas toujours très agréables à gérer.

Cette chaleur qui monte en nous peut apporter son lot d’énervements, de colère même! Cette chaleur qui nous dessèche un peu, qui peut nous faire devenir « cassant ».
Pour certaines personnes la saison Pitta vient aussi avec des périodes d’insomnies, des troubles digestifs plus ou moins incommodants.

Quand ces choses arrivent, c’est que nous vivons un déséquilibre Pitta. On a trop de feu!
En médecine ayurvédique on soigne les déséquilibres avec les opposés de ce qui nous incommode.
Ici le feu.

Donc nous devons y aller avec la fraîcheur et la douceur notamment.

Pour se rafraîchir le corps et l’âme pourquoi ne pas se faire des eaux savoureuses aromatisées aux fruits de saison et des herbes offertes si généreusement par la nature :

  • Fraises et mélisse
  • Concombres, menthe verte
  • Melon d’eau, basilic

En fait, votre imagination et vos préférences de goûts sont vos seules limites pour concocter des eaux succulentes, qui vous donneront l’envie d’en boire assez pour abaisser ce feu intérieur, en vous hydratant de façon vitaminée en plus. Moi quand j’ai chaud et que je pense douceur… Eh bien, je pense aussi à de la crème glacée. Pourquoi pas? Si on la digère bien, se faire plaisir est un bon remède pour apporter un opposé à tout ce que peut générer Pitta en nous!

Il est aussi important de tenter en cette période de faire les activités physiques qui demandent plus d’énergie et qui font monter la chaleur plus tôt le matin ou en début de soirée, quand le soleil est moins puissant.

Une autre bonne façon pour arriver à se calmer et qui a un effet douceur sur cette chaleur puissante qui nous envahit c’est de se coucher au sol et méditer. Si en plus vous mettez un petit coussin sur vos yeux, vous les calmerez un peu. La fatigue oculaire qui apporte des rougeurs et des picotements dans vos yeux est très fréquente en période Pitta.

La période Pitta est une autre période sensationnelle pour se laisser bercer par un yoga nidra.

Les yogas nidras sont si efficaces lors des périodes d’insomnies pour nous redonner de la vitalité, ils sont efficaces aussi pour apporter de la douceur dans cette vitalité.
En plus, au sol il fait bien moins chaud!

Nous vous en offrons un tout nouveau sur la plateforme Espace Yoga Rondeurs ce mois-ci : Le germe du bonheur.

Il vous entraîne à vous laisser bercer par le moment présent…

Nous espérons qu’il vous plaira.

Et n’oubliez pas que quelque soit votre façon de réagir à cette période de feu, où Surya (le soleil) est si présent et puissant, il est bien important d’être à l’écoute des émotions et de votre corps afin de poser des actions bienveillantes et remplies d’amour pour arriver à passer du feu intense à un feu de joie intérieure!

Namasté!

Julie Deblois

Professeure de yoga


Espace Yoga Rondeurs: https://espace.yoga-rondeurs.net/

Matsyâsana – posture du mois chez Yoga Rondeurs

Matsyâsana est une posture mythologique inspirante que l’on peut découvrir dans le Matya Purana (article à ce sujet à venir sur ce blogue).  Mais au-delà de cela, c’est une posture vraiment intéressante durant la saison estivale, alors que nous privilégions des séquences plutôt rafraichissantes.  Comme toutes les postures impliquant une extension du corps vers l’arrière, cet âsana contribue à égayer notre humeur, ce qui la rend encore plus attrayante.

Nous l’aimons +++, histoire de contrecarrer notre tendance à laisser nos épaules rouler vers l’avant et à arrondir le haut du dos, ce qui est souvent le cas quand on passe beaucoup de temps devant son ordinateur.

Il est clair que Matsyâsana agit favorablement sur le maintien et sur le thorax étriqué.  C’est pourquoi nous la proposerons notamment en appui sur des blocs au niveau des omoplates et de la tête afin de la tenir plus longtemps avec aisance.  Dans la posture supportée, on ouvrira les bras et la poitrine pour augmenter le volume disponible pour la respiration pulmonaire.

Une bonne dose de santé et de vitalité en vue!!!

Les effets physiques et plus subtils de cette posture sont tels que nous aurons presqu’envie de passer le mois d’août au complet dans celle-ci… Voici en vrac ce qui nous attends avec la pratique de Matsyâsana :

  • Étire et stimule les abdominaux et le cou
  • Améliore la posture
  • Stimule la glande thyroïde
  • Ouvre la poitrine et les côtes
  • Renforce les muscles du haut du dos
  • Combat la tristesse
  • Stimule la région du cœur
  • Calme l’esprit et améliore la capacité respiratoire.
  • Pacifie le dosha Kapha, en diminuant la sécrétion de mucus

Je gage que vous avez hâte de découvrir Matsyâsana, non?

On ajoutera au plaisir d’ouvrir son cœur en pratiquant la mudra (geste des mains) de Ganesha accompagnée d’une affirmation, lesquels nous incite à recevoir et offrir un amour inconditionnel dont notre planète a bien besoin.

Josée Filion, Professeur et ambassadrice de Yoga Rondeurs

Un mot sur notre ambassadrice Josée Filion dans la posture du poisson lors de l’une de nos séances de tournage pour l’Espace Yoga Rondeurs.  Josée, femme de cœur et engagée, enseigne dans la banlieue nord de Montréal (à Laval ou à Blainville). En vacances actuellement, elle offrira une plage horaire à partir du mois de septembre prochain (lien pour découvrir ses cours – https://yoga-rondeurs.net/organisateur/filion-josee/)

 

Saison Pitta – Astuces ayurvédiques Yoga Rondeurs

Saison Pitta: Découvrez les astuces ayurvédiques de Yoga Rondeurs

Nous avons offert un atelier d’astuces ayurvédiques lors du solstice d’été le 20 juin dernier, histoire de profiter de la nature Pitta de l’été sans souffrir des déséquilibres qui peuvent l’accompagner.

On doit avouer que jamais on se s’attendait à vivre autant de journées de canicule pour la saison…

Malgré que l’Ayurvéda est une science complexe et étonnante, des astuces simples et efficaces savent nous aider à rester en harmonie avec l’été.

Comme on la considère souvent comme la science sœur du Yoga, nous nous en inspirons souvent chez Yoga Rondeurs dans notre façon d’aborder le yoga, au fil des saisons notamment.

Nous avons tous une constitution de base qui peut être de type Vâta (V), Pitta (P) ou Kapha (K), une combinaison de deux ou des trois dosha également.  Un dosha est une combinaison des 5 éléments (Éther, Air, Feu, Eau, Terre).

Ceci dit, les changements de saisons et le moment dans la journée sont des facteurs externes sur lesquels nous n’avons pas vraiment de contrôle.

En comprenant mieux les cycles de ces facteurs externes en relation avec les qualités VPK (Vâta, Pitta, Kapha), nous pouvons mieux ajuster notre mode de vie, notre pratique du yoga et même notre alimentation afin que ces facteurs externes ne provoquent pas des déséquilibres qui peuvent éventuellement mener à certaines maladies.

On le fait de manière naturelle, en mangeant plus de salades au lieu des ragouts lourds durant l’été, n’est-ce pas?

Les qualités du dosha Pitta

Le dosha Pitta (les éléments Feu et Eau) est associé aux qualités de chaleur de l’été, d’humidité et de lumière. En équilibre, ce dosha nous apporte entre autres de l’énergie, de la joie et de la passion. Il confère l’intelligence, le don de l’observation et aide à la concentration.  Une chaleur constante et uniforme d’un pitta équilibré assure la persévérance, la détermination et la volonté.  La plupart d’entre-nous sont plus enclins à l’aventure durant la saison Pitta, notamment.

Cependant en excès, nous pouvons devenir impatient, trop ambitieux, colérique, frustré, jaloux, septique, orgueilleux, critique, souvent suite aux émotions réprimées. Un excès de Pitta peut induire des bouffées de chaleur, de la nausée, les yeux rouges et sensibles, des brulements d’estomac, de l’inflammation, de la diarrhée, etc. Il peut également brûler les aliments sans nous permettre d’absorber les nutriments nécessaires. On ne veut pas se rendre là, évidemment.

Conserver notre bien-être

Aussi, pour notre bien-être, nous nous assurerons d’apporter dans notre quotidien des éléments à l’opposé de ce qui caractérise Pitta, à savoir : fraîcheur, lâcher-prise et modération.

Voici donc une liste non-exhaustive d’astuces ayurvédiques proposées Yoga Rondeurs :

MODE DE VIE :

  • Prendre des douches plus fraîches (surtout au niveau des jambes et de la tête)
  • Boire de l’eau à température de la pièce ou fraiche (mais idéalement pas glacée)
  • Aromatiser notre eau avec des petits fruits
  • S’hydrater, s’hydrater, s’hydrater
  • Ne pas remplir son emploi du temps ou se pousser au-delà de ses limites
  • Aller marcher dans la nature
  • S’asseoir dehors par une claire nuit d’été et regarder la lune
  • Prendre le temps de faire des choses juste pour le plaisir
  • Utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée pour se rafraichir
  • Utiliser des épices rafraichissantes comme la coriandre, cardamone, fenouil, basilic et persil frais.

YOGA :

  • Pratique rafraichissante, nourrissante et relaxante (avant 10h le matin ou après 18h)
  • Ajuster à la baisse l’intensité de notre pratique du yoga
  • Favoriser les extensions latérales et les ouvertures de hanche pour évacuer la chaleur
  • S’offrir plus de pauses entre les postures
  • Privilégier les Salutations à la Lune, les postures au sol
  • Torsions assises ou couchées pour nettoyer le foie et la vésicule biliaire
  • Étirements de l’intérieur des jambes (méridien du foie)
  • Éviter de créer trop de chaleur, surtout autour de la tête
  • Pranayama rafraichissant (Shitali et Chandra Bedhana)
  • Ralentir la respiration
  • Durant la relaxation, positionner les bras bien écartées paumes vers le plafond pour rafraichir le corps
  • Méditer sur la compassion, la sérénité, la paix
  • Ajouter un coussin pour les yeux durant la méditation

Dites-nous si ces astuces toutes simples sur l’hygiène de vie et le yoga font une différence pour vous ?

Passez un merveilleux été!

Contactez-nous