UNE IDÉE POUR LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU YOGA

Choisir une intention, une pratique yogique puissante

Que notre but soit de méditer dix minutes chaque jour, d’augmenter le contentement (SAMTOSHA) dans la vie quotidienne ou de pratiquer davantage de salutations à la lune, l’intention donne une direction claire à l’énergie pour s’exprimer avec nos pensées, nos mots et nos actions.

Selon l’Ayurvéda (la science sœur du yoga), cultiver l’harmonie en nous et avec notre environnement est fondamentale pour établir une santé optimale.

La Journée Internationale du Yoga est certainement un moment intéressant pour identifier et réfléchir sur les intentions que nous avons dans notre pratique de yoga, ainsi que sur notre vie sur ou en dehors de notre tapis, ou encore pour nous engager à nous aligner plus énergiquement dans un projet important pour nous.

Prenons donc quelques instants aujourd’hui pour considérer ces deux questions à l’appui de l’établissement d’une intention signifiante pour nous maintenant:

  • Qu’est-ce que j’ai envie d’améliorer dans ma vie?
  • Comment mes pensées, mes actions et mes mots pourraient-ils soutenir mon intention?

Et puis, pourquoi ne pas considérer une promenade ce soir ou prochainement pour profiter de la lumière supplémentaire des belles soirées d’été.

Bonne journée internationale de yoga!

POSTURE DU MOIS: UPP

Le Vinyâsa Krama avec notre posture du mois :

URDHVA-PRASRITA-PÂDÂSANA

Au sein de YOGA RONDEURS, j’ai le privilège de choisir avec mon équipe la posture du mois que plusieurs des professeurs du Collectif utiliseront dans leur cours du mois. Nous avons bien hésité pour la posture du mois de mai.

On dirait que le beau temps qui arrive nous donnait l’envie de tout… 😉

Comme il faut bien choisir et que nous souhaitons vous proposer de voguer sur l’eau avec la posture du bateau en juillet, nous avons opté pour une posture préparatoire : Urdhva-Prasrita-Pâdâsana (Posture couchée sur le dos, jambes étirées vers le haut),  que l’on appelle souvent UPP. Bien plus facile à prononcer, n’est-ce pas?

En mai, nous allons donc étudier les différents enchaînements et modifications possibles avec cette posture qui renforce non seulement les muscles abdominaux, mais le dos et les fameux psoas. UPP améliore le maintien également, loin d’être banale cette posture finalement…

Attention, pas question de se laisser berner par notre obsession sociétale des ventres plats ici.

Notre intention est plutôt de travailler ce qui est la vraie nature de cette partie essentielle du corps, à savoir que les muscles abdominaux aident à respirer, aligner le bassin, garder le torse droit, soutenir la colonne vertébrale et maintenir les organes de la digestion.

Les abdominaux sont donc une base, un noyau stable et une source de fluidité du corps. Ainsi, il sera souhaitable que les muscles abdominaux soient toniques mais pas tendus.

Bien sûr, les muscles forts et tonifiés sont au cœur de notre santé, mais cela ne signifie pas que nous devrions cultiver une crampe permanente ou se dresser comme des soldats à la parade. N’oublions pas la bienveillance à notre corps (Ahimsa).

Une posture qui en prépare une autre…

C’est rarement aussi évident pour les participants à nos classes de Yoga Rondeurs, mais la posture du mois de mai préparera notre corps à la posture du mois de juillet.

Ce qui m’amène à vous parler du mot Sanskrit Vinyâsa, que l’on voit souvent associé à un type de yoga assez populaire en Occident qui consiste à faire des postures dynamiques de manière assez continue dans une séance. On l’appelle aussi le Yoga Flow.

Ceci dit, le terme Sanskrit Vinyâsa a plusieurs significations et celle qui nous intéresse ici est dans le sens Vinyâsa Krama.

Le Vinyâsa Krama, est le fait de partir d’une position et d’arriver par une série d’étapes, à une posture que l’on souhaite réaliser.

Chaque posture à son Vinyâsa Krama: on part dans une position, on arrive dans une autre, puis on revient dans la position de départ.  Chaque séance d’âsana est aussi un Vinyâsa Krama, c’est ce qu’on appelle le Vinyâsa Krama de la posture ou de la séance. Par exemple, on proposera certaines postures pour réchauffer et préparer le corps avant d’aller vers la posture principale (cœur) de notre séance.

C’est aussi la tentative de maîtriser une posture difficile en prenant tout le temps qu’il faut pour y arriver (1 ou 2 mois dans notre cas de figure ici), ce qui nous permet de faire quelque chose que nous ne pouvions pas nécessairement faire avant.

De manière générale, une séance commence par l’observation du point où nous en sommes, puis nous déterminons ce que nous souhaitons accomplir par notre pratique de yoga. Après avoir établi notre intention, nous développons une séquence intelligente d’âsana, pranayâma, méditation, ou tout autre aspect du yoga qui pourra nous aider à atteindre notre but. Nous avons peut-être un but immédiat, comme de nous détendre, de réussir à effectuer une certaine posture, ou de se préparer à la méditation. Ou alors, nous avons peut-être un but sur le long terme, comme le conditionnement de notre corps ou l’apprentissage de la concentration, etc.

Évidemment, le concept de Vinyâsa Krama peut aussi s’appliquer à notre vie de tous les jours, qu’il s’agisse d’une question élémentaire comme les étapes pour préparer notre dîner ou d’une question plus complexe comme de décider d’une nouvelle carrière, par exemple.

Pour y arriver avec le plus de succès possible, nous aurons à décider des meilleures étapes nécessaires pour accomplir nos projets…, n’est-ce pas?

Un pas à la fois…, avec persévérance et lâcher prise, ne l’oublions pas…


Bien, c’est un peu ce que nous allons expérimenter ensemble en mai avec la posture UPP vers le bateau (Nâvâsana).

À GO, UPP! 😉

NAMASTÉ!

Suzanne Sirois

Pour le Collectif de professeurs YOGA RONDEURS

 

 

POSTURE DE MOIS – Cobra

Quand vous aurez pris connaissance des principaux bienfaits de cette posture, vous nous demanderez sans doute de la faire «non-stop» durant nos séances avec vous.

Le cobra est destiné à préserver et à augmenter le tonus de la portion arrière du corps.  Cette posture joue un rôle important en améliorant le maintien et en redressant le dos dont la tendance naturelle, au fil du temps, se courbe progressivement vers l’avant.

Ouvrant le cœur, on prétend que le cobra est excellent antidote à la tristesse et agit sur le système immunitaire en raison de la stimulation du thymus.

Elle prépare le corps à des extensions plus intenses (pigeon, arc, etc.) et stimule le feu digestif.  Et cela, n’est qu’un début!  Attendez, il a beaucoup plus…

PRINCIPAUX BIENFAITS :

  • Étire les muscles des épaules, de la poitrine et des abdominaux
  • Diminue la raideur du bas du dos
  • Renforce les bras et les épaules
  • Augmente la flexibilité
  • Améliore les irrégularités menstruelles
  • Suscite la bonne humeur
  • Raffermit et tonifie les fesses
  • Dynamise le cœur
  • Stimule les organes de l’abdomen, comme les reins
  • Soulage le stress et la fatigue
  • Ouvre la poitrine et aide à dégager la circulation autour du cœur et des poumons
  • Améliore la circulation du sang et de l’oxygène, en particulier dans les régions rachidiennes et pelviennes
  • Améliore la digestion
  • Renforce la colonne vertébrale
  • Apaise la sciatique
  • Aide à soulager les symptômes de l’asthme

Une bonne circulation sanguine est la clé pour rester énergisé et actif. L’un des principaux avantages de Bhujangasana est qu’il contribue à améliorer la circulation sanguine. Une fois que vous avez une bonne circulation sanguine, les cellules de votre corps auront suffisamment de nutriments et d’oxygène. Une circulation sanguine améliorée aide également à maintenir l’équilibre hormonal.  C’est loin d’être banal, à vrai dire…

La pratique régulière de la posture du cobra peut également aider à combattre les symptômes du stress, tels que : fatigue, maux de tête, mélancolie.

CONVAINCU(E)?  En tout cas, moi je le suis… 😉

Nous vous invitons à venir pratiquer Bhujangasana avec nous pour le reste du mois d’avril, que ce soit en posture debout, assise ou couché. Plusieurs variantes sont possibles et seront abordées dans nos classes en avril.


Suzanne Sirois

Pour l’Équipe Yoga Rondeurs

 

Être prête à affronter le stress

Dans notre dernière infolettre, nous vous avons révélé les résultats d’une étude qui démontrait que seulement 12 minutes de yoga quotidiennement est un formidable bouclier antistress.  Nous espérons que cela vous a convaincu de l’intégrer dans votre vie de manière durable.

Dans les prochaines semaines, nous vous proposerons différents yukti (astuces) yogiques ou autres pour faire face aux agressions de la vie courante, particulièrement pour les personnes susceptibles de vivre de longues périodes de stress intense.

On sait ce qu’il faut faire pour être en forme physique et mentale – du yoga, beaucoup de yoga, une vie affective riche, une attitude positive, une bonne alimentation, de l’exercice, suffisamment de sommeil, du temps pour soi, etc.

Les yuktis antistress procurés dans ce blitz, aident à soulager les symptômes immédiats et contribuent à rééquilibrer le système hormonal.

Joignez-vous à notre page privé Facebook pour les découvrir : https://www.facebook.com/groups/121830921823474/

Posture du mois: Adho Muka Shvânâsana (chien tête en bas)

Suzanne l’adore et s’en ennuie ces temps-ci en raison de sa fracture du péroné, Julie l’aime de plus en plus, Johanne roule un peu des yeux quand elle est au programme, l’autre Suzanne reste dans cette posture pendant quelques minutes sans difficulté (avec le sourire en plus), Catherine oublie trop souvent de la faire avant d’aller au lit pour contrer l’insomnie, Sophie se sent forte dans cette posture…

On observe vraiment une relation haine-amour avec la posture du mois dans nos classes de YOGA RONDEURS… 🙂

La difficulté réside souvent dans le manque de force dans les bras et les épaules ou dans le manque de souplesse dans les ischio-jambiers qui se développeront au fil du temps.

Avouons-le, Adho Muka Shvânâsana peut présenter un défi mais, est-ce que cela nous arrêtera?

EUH…. Non! On ne passera certainement pas à côté des multiples bienfaits de cette merveilleuse posture car il y a différentes façons de l’aborder :

  • Poser les mains sur des blocs ou sur l’assise d’une chaise
  • Utiliser des Yoga Jellies sous les mains, un outil des plus intéressants à se procurer
  • Prendre la posture à partir de la posture de l’étoile les jambes bien écartées afin d’amener davantage le poids du corps en direction des jambes
  • Utiliser le mur dans le demi-chien
  • Garder les genoux fléchis pour favoriser l’allongement de la colonne vertébrale
  • Utiliser la variation de dauphin, où les avant-bras, et non pas les mains, portent une partie du poids

Pas totalement convaincu(e)?

Parlons un peu des bienfaits alors :

  • Détend, étire et renforce le dos
  • Dynamise le corps et renforce les jambes et les cuisses
  • Libère la tension dans le cou et les épaules
  • Ouvre les épaules et la poitrine et développe les poumons
  • Stimule la circulation sanguine
  • Fait fondre le stress
  • Améliore la digestion
  • Favorise une bonne nuit et prévient l’insomnie
  • Et il y a plusieurs autres…

Avec la pratique (c’est une promesse!!!), chacune développera plus de plaisir, voire même de l’affection pour cette posture.

Dans nos classes en mars, nous la pratiquerons de différentes manières afin de trouver celle qui vous convient le mieux actuellement.  Nous avons bien hâte de vous retrouver pour pratiquer cette posture stimulante!

 

 

NAMASTÉ!

Suzanne

L’Équipe YOGA RONDEURS

 


Mise en garde : Cette posture est contre-indiquée pour les personnes qui souffrent de glaucome, de troubles de la rétine ou d’une hernie hiatale.  Cette posture sera évitée pendant les règles, en cas d’hypertension, de problèmes cardiaques, de bourdonnements d’oreilles et de migraines.  Attention aussi dans le cas de cervicalgie, de rhumatismes des poignets et de fragilité lombaire.  Elle est à proscrire dans tous les cas de périarthrite des épaules également.

 

SUJET, VERBE… COMPLIMENT

Le 1er mars est le jour international du compliment.

Il y a de cela 10 aux Pays Bas, ils en ont fait une fête!

« Et si on faisait du 1er mars le jour le plus positif de l’année? » se sont-ils demandés.

Quelle bonne idée!

Chez Yoga Rondeurs, vous le savez maintenant, on est toujours prêtes pour célébrer!

Alors aujourd’hui, pourquoi ne pas donner un compliment à quelqu’un de notre voisinage qui est toujours si prévenant ou encore à ce collègue de travail qui fait une différence dans notre vie professionnelle?

Donner un compliment à quelqu’un est un geste gratuit et a un impact profond chez la personne qui le reçoit.

Pas un cadeau, pas des fleurs, mais bien des mots sincères et bien sentis.

Nous irons encore plus loin…

Et si on s’offrait à nous aussi un compliment.

Qu’on prenait le temps de se complimenter pour une qualité ou une attitude qui nous anime, qui nous habite?

Tiens!

On vous en fait un, qui vient de notre cœur vers le vôtre!

Vous êtes ÉBLOUISSANTS! Éblouissants dans vos interactions, sur vos photos de profil, dans nos cours, dans nos échanges!

Vous nous éblouissez et éclairez notre route!

Merci!

NAMASTÉ

Julie Deblois

 

Journée internationale du câlin

Saviez-vous qu’aujourd’hui c’est la journée internationale des câlins?

Vous nous direz qu’il y a maintenant des journées pour tout et nous vous répondrons…

Pourquoi pas?

Surtout quand on célèbre quelque chose qui fait tant de bien.


Si on reste dans les bras de quelqu’un qu’on aime ou à qui on a confiance pendant seulement 60 secondes, les hormones du bonheur grimpent en flèche dans notre corps.

Ça a pour effet de diminuer l’anxiété et d’abaisser notre niveau de stress.

Recevoir un câlin nous redonne le sourire lorsqu’on a de la peine et en donner nous apaise et nous relie fortement à l’autre personne!

Célébrons ce jour en faisant des câlins aux gens qui nous entourent!

Profitons-en pour célébrer les liens qui nous lient à eux, disons-leur à quel point nous les aimons et que nous les apprécions.

Ça va rendre notre journée plus douce, plus belle et nous rendre plus heureux. Ça risque même de créer des chaînes de bonheur partout dans notre entourage!

Allez…

À go, on donne un câlin et on en reçoit un par la même occasion!

Enfin 2 pour 1 où tout le monde est gagnant!

Namasté

Julie Deblois

L’équipe Yoga Rondeurs

Portrait de famille – Suzanne Délisle

En 2018 chez Yoga Rondeurs, nous avons envie de vous présenter des personnes qui font partie de notre grande famille. Étudiants et professeurs se présenteront suite à un questionnaire que nous leur avons demandé de remplir.

 


Ce mois-ci nous vous présentons Suzanne Delisle, une yogini motivée et motivante!

 

  • Pourquoi avoir choisi le yoga ?

En début d’année 2015, j’ai cessé toute activité physique à cause d’une blessure lors d’une sortie de ski de fond.  Je faisais du jogging, du vélo, de la natation l’été et de la raquette et ski de fond l’hiver.  J’ai pris du poids et je me retrouvais toujours dans une roue infinie de « je dois bouger pour me remettre en forme et je n’ai pas envie de tout recommencer à zéro ».  J’étais démotivée par des objectifs que je me fixais trop élevés.  Vers le milieu de l’année 2016, j’ai fait une dépression majeure avec anxiété généralisée et j’ai été en arrêt de travail pendant six mois, où on m’a recommandé de faire des exercices de respiration et de méditation.  Difficile pour moi qui a besoin de performer autant dans la vie que dans l’activité physique pour me sentir bonne, en forme et en santé.  Dans ma recherche d’activités, j’ai pensé que le yoga serait bon pour moi, car il combine action et détente.

 

  • Quelle est votre posture de yoga préférée et pourquoi?

Une posture que j’adore est « Adho Mukha Svanasana », le chien tête en bas.  Quand j’ai commencé à faire du yoga en suivant des vidéos sur le web (avant d’avoir trouvé Yoga Rondeurs), cette posture m’était tellement pénible que je doutais de pouvoir réussir à la faire un jour dans la relaxation sans douleur.  Maintenant, lorsque je fais cette posture je ressens du bien-être.  J’ai lu que les bienfaits de cette posture sont, entre autres, de calmer le mental, aider à réduire le stress ainsi que la dépression légère et elle est énergisante pour le corps.  Je suppose que c’est la raison pourquoi je l’aime tant.

 

  • Quelle est votre posture qui vous donne le plus du fil à retordre, avec lequel vous avez plus de difficulté? Pourquoi?

« Trikonasana », la posture du triangle.  En fait, toutes les postures où les muscles des épaules sont sollicités.  Ces muscles ont beaucoup travaillé en force et très peu en étirement.

 

  • Quelle routine avez-vous dans votre pratique de yoga? Avez-vous une pratique journalière ou vous en faites de façon hebdomadaire?

Tous les jours je fais de la cohérence cardiaque au moins une fois, presque tous les jours une séance de yoga nidra, parfois je fais mes propres séances de yoga nidra dans ma tête, j’ai besoin de changement :-).  J’aimerais faire des postures de yoga tous les jours et je veux incorporer du temps dans mon agenda pour pratiquer les postures au moins trois fois par semaine.

Mais généralement, chaque semaine nous faisons au moins deux séances de postures de yoga.  Ma conjointe m’a fait remarquer que je pouvais aussi faire quelques petites séances de yoga et pas nécessairement pendant un minimum d’une heure et que ce serait très satisfaisant.  L’intense que je suis a essayé ce matin et effectivement, c’est génial.

 

  • Avez-vous un mantra préféré? (ça peut être une phrase qui fait beaucoup de sens pour vous) :

Non, j’aime tout écouter en musique, cela m’apaise.  Je commence seulement à faire des lectures à ce propos.

 

  • Quel est le livre qui vous inspire en ce moment (pas obligé que ce soit en lien avec le yoga) :

J’en ai plusieurs.  Des livres de psychologie, de développement, mais ces temps-ci ce sont, Yoga-Sutra de Patanjali, Yoga encyclopédie André Van Lysebeth, l’anatomie du yoga, les mantras.

  • Autre chose que vous aimeriez nous partager?

Le yoga, avec Suzanne Sirois et la belle gang de Longueuil, m’apporte le bonheur de bouger et de relaxer dans le plaisir, la non-performance, le respect de mon corps, le respect de mes limites et surtout dans l’acceptation de qui je suis.  Il m’a donné l’ouverture vers le bonheur et la joie de vivre qui me permettent de recommencer des activités physiques comme le ski de fond et de bouger pour le plaisir, pour mon plaisir et mon bonheur sans soucis de performance.  Je respire enfin dans la joie de bouger, de méditer, d’ouvrir mon cœur à la vie et parfois ressentir une parfaite connexion entre mon corps et mon esprit ce qui me donne comme une certaine euphorie.  La vie est belle et je veux pouvoir en profiter longtemps et en pleine santé.

Namasté.

 

COMME OPRAH, SOYONS DES KALI !

BEVERLY HILLS, CA - JANUARY 07:  75th ANNUAL GOLDEN GLOBE AWARDS -- Pictured: Oprah Winfrey, recipient of the Cecil B. DeMille Award, poses in the press room at the 75th Annual Golden Globe Awards held at the Beverly Hilton Hotel on January 7, 2018.  (Photo by Kevork Djansezian/NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images)

Nous y voilà!

Janvier 2018!

2017 nous l’espérons n’a été que la porte d’entrée à des relations plus égalitaires, plus justes et à une écoute des autres et de ce qu’ils vivent qui s’ouvrira encore plus en 2018. La prise de paroles qui a commencé dans bien des domaines ne doit jamais cesser. Il est important de faire en sorte de protéger ce qui doit l’être et à prendre soin des uns et des autres. De nous aussi.

Bien sûr, chez Yoga Rondeurs nous ne pouvons qu’exprimer toute notre intention de poursuivre dans l’acceptation de soi à travers toutes les expériences qui forment qui nous sommes. Nos rondeurs, nos stupéfactions, nos fragilités, nos blessures… Mais aussi tous nos éclats de rires, nos stupéfactions, nos découvertes et notre force intérieure.

Et c’est cette force intérieure que nous travaillerons en janvier avec cette posture bien spéciale qu’est la posture de la déesse Kali.

Vous savez cette déesse indienne qui sort sa langue toute bleue pour faire peur à tout ce qui peut nous détruire!

En janvier, nous utiliserons son épée de souffle et sa posture solide pour s’ancrer et débuter l’année en puisant cette puissance intérieure qui nous habite.

Allez.

Puisons cette force tout au fond de nous, allons chercher cette déesse intérieure pour apprendre à se fortifier à se détacher de nos peurs et prenons possession de ce souffle puissant de vie qui nous habite!

Que 2018 soit à la hauteur de vos intentions!

 

PS : Avez-vous visionné le discours de remerciement d’Oprah Winfrey au Golden Globes?  Une vraie Kali, non?

Traduction du texte dans le lien:

http://madame.lefigaro.fr/societe/discours-integral-oprah-winfrey-golden-globes-2018-video-texte-traduction-090118-146317

 

NAMASTÉ!

 Julie Deblois

 

RÉSOLUTION 2018 – Serons-nous séduites par les détox et les diètes «miracles»?

RÉSOLUTION 2018 – Serons-nous séduites par les détox ou les diètes «miracles» que les médias et les industries de la mode et de la perte de poids nous proposent en ce début d’année?

Je nous souhaite que la réponse soit non, même un gros NON!

Le principe de la bienveillance et de la non-violence est au cœur de la philosophie du yoga, il régit en ce sens l’essence de la démarche yogique sur notre tapis et aussi dans toutes les sphères de notre vie.

Souvenons-nous que les diètes ne fonctionnent pas!

D’ailleurs, les chiffres les plus souvent avancés sont sans appel : dans 95% des cas, les personnes reprennent tout le poids perdu dans les cinq ans.  Et plus triste encore, dans 60% des cas, le poids de départ est dépassé, sans compter les effets néfastes sur la santé physique et psychologique.

Force est de constater que la pression sociale, médicale et familiale est violente et qu’elle nous rend vraiment tous malades à bien des niveaux, que nous soyons petites, grandes, rondes, minces, hommes, femmes, jeunes ou plus âgées. Contrôler son alimentation et son poids obsèderait de plus en plus de personnes. On n’a qu’à tendre un peu l’oreille aux conversations au bureau, entre amies, en famille, au resto ou à la maison pour s’en rendre compte.

Aujourd’hui, on s’ouvre de plus en plus à la diversité sexuelle, culturelle et ethnique…, mais la diversité corporelle qu’en est-il? Si on observe bien les influenceurs, notre idéal serait de rester dans un corps pré-pubère durant toute notre vie.

Est-ce bien cela prendre soin de nous?

Et si on relâchait les jugements sur nous-même, plus particulièrement sur notre corps, sur notre visage, sur notre vieillissement, sur nos rides ou nos rondeurs?

Si on reconnaissait que les critères de beauté imposés par les grands argentiers de ce monde sont des diktats desquels on pourraient bien s’affranchir?

Ainsi, verrions-nous notre corps comme un outil incroyable qui nous permet de vivre l’expérience humaine à son meilleur, ici et maintenant. Un corps dont nous aurions vraiment envie de prendre soin!

De mon côté, en 2018, je vais investir dans la bienveillance envers moi-même en m’offrant plus de repos, en méditant et en ‘’yogatant’’ davantage.

Mes vœux les plus sincères pour la vie!

Om Shanti!

Suzanne Sirois

L’Équipe Yoga Rondeurs